operation forestavenir
 

Qui sommes
nous ?
   
L'effet de serre
que faire ?
   
Calculez
vos émissions
   
Vous êtes
parrain et ensuite ?
   
Partenaires
   
Liens
   
Contact
Qui sommes   L'effet de serre   Vos émissions Les plantations   Gestion du parrainage
Nous organisons la plantation :
A la suite d’une information à ses membres propriétaires et aux communes forestières, Forestour reçoit des candidatures au boisement de terrains en friche ou récemment victimes d’incendie. Les techniciens du Centre Régional de la Propriété Forestière, un organisme public avec mission d’orienter et développer la gestion forestière, examinent ces candidatures et demandent éventuellement des analyses de sols complémentaires. Dans le cas de terrains de communes, c’est l’Office National des Forêts qui s’implique également.

Engagement des propriétaires :

En accord avec les possibilités de financement du Fonds ForestAvenir, les techniciens retiennent les parcelles prioritaires et choisissent les espèces les mieux adaptées au sol et au stockage du carbone. Il est alors proposé au propriétaire de chaque parcelle retenue de s’engager par une convention qui fixe ses obligations et les règles de suivi par ForestAvenir.

Le propriétaire s’engage en particulier à une gestion durable reconnue par une certification pour toute sa forêt. Il s’engage à maintenir les accès au boisement, à sa protection, à l’accueil des parrains et au maintien de panneaux pédagogiques portant le nom de tous les parrains du boisement.
La convention définit les filières commerciales pour prolonger la rétention du carbone après la coupe et les conditions de désengagement éventuel du propriétaire ou de ses successeurs afin d’assurer la pérennité du boisement ou le remboursement des fonds.

Plantation et suivi des boisements :

Dès lors que la convention est signée, les plants sont réservés chez un pépiniériste spécialisé et les travaux sont prévus pour la saison hivernale qui suit. Forestour publie un calendrier des boisements et informe directement les parrains du lieu et de la date d’achèvement.
Le boisement, les protections anti-gibier, les remplacements de plants et les entretiens dans les trois premières années consomment pratiquement 70% des fonds. Les 30% restant sont gérés comme une épargne en vue des futures dépenses d’entretien et de suivi. A partir du moment où la croissance s’accélère une estimation périodique de stockage de carbone est mise en place. Ces résultats sont publiés. Le propriétaire et les techniciens conviennent d’une date de passation des frais d’entretien du Fond au propriétaire autour de la quinzième année de croissance. Le propriétaire continue alors d’assurer ces opérations à ses frais dans le cadre de la convention.
Les parrains peuvent à tout moment demander des informations sur l’évolution du boisement. Ils sont également invités à prendre contact avec le propriétaire pour convenir d’une date de visite.

Récolte du boisement :

Ce type de boisement arrive à maturité au terme d’une période longue – en principe autour de 80 ans. Il appartient alors au propriétaire du terrain de décider d’une coupe et d’une vente aux filières de bois d’œuvre et de bois-énergie (selon la convention). Il est difficile d’estimer aujourd’hui le revenu d’une telle vente. Les prix du bois ne permettraient pas aujourd’hui un boisement de cette nature (et ils ne se font donc pas). Il est cependant convenu que le propriétaire bénéficie du revenu de cette vente en rétribution de la mise à disposition du terrain, des soins apportés au boisement et de sa contribution à l’information et à l’accueil des parrains.
 

Dernières
nouvelles

En attendant la nouvelle plantation...

 
 

Parrainez
maintenant

 

Notre
pacte climat


 

 

 

 
 Réalisation VDS